La lettre de Champignol N°46


INFORMATIONS SUR L'EXTENSION DE LA ZONE BLEUE A CHAMPIGNOL ET LE STATIONNEMENT DANS LA VILLE

DECEMBRE 2016

Lors de la réunion mensuelle des Présidents de Comité de quartier avec Madame Nicole Cercley, l er maire adjoint et les maires adjoints en charge des différents quartiers de la ville, Monsieur Cipriano, conseiller en charge de la circulation et du stationnement, a présenté les extensions de la zone bleue pour l'ann ée 2017.

Pour Champignol, ce fut une présentation sans concertation, puisque Monsieur Cipriano n'a pas organisé de rendez vous avec moi. Voilà donc levé le mystère des panneaux d'interdiction de stationnement pour " marquage au sol" sans autre précision. C'est ainsi que j'ai appris que la zone bleue de Champignol serait élargie aux rues :

- Detaille - Jean Mermoz (de la rue Marguerite à l'avenue Thiers) - Marguerite (de Juliette à Jean Mermoz) - 11 Novembre (dAlexandre Dumas à Jean Mermoz) - Thiers (de Gustave Goublier à l'impasse Rochambeau) Donc un secteur situé entre la Marne et le RER. Aucun changement n'a pu être apporté puisque cette résolution était présentée le soir même au Conseil Municipal pour approbation. Apparemment ce choix a été motivé par la demande de plusieurs riverains. Cette extension sera testée pendant l'année 2017 et des modifications seront examinées en fin d'année, pour 2018.

- Plusieurs paramètres interviennent dans le choix du côté de la rue pour le marquage au sol : La facilité de passage des camions des éboueurs, des passages cloutés, le nombre optimal de places compte tenu du nombre de "bateaux", etc. Sur l'ensemble de la ville, il y a un peu moins de 5 000 places de stationnement "zone bleue" : 146 seront enlevées pour 2017 mais 400 seront ajoutées. La Police Municipale a dressé environ 50 000 contraventions pour stationnement jusqu'au 1 5 décembre.

Il y en avait eu environ 26 000 en 2015. Ne laissant plus de vignettes vertes sur les pare-brises, il faut connaître ces chiffres pour apprécier I'activité de la police.

- La vétusté des horodateurs va conduire la nouvelle société de gestion des parcmètres au remplacement de ceux-ci au profit de nouveaux, très modernes et moins nombreux. Le contrat d'installation et de gestion de ces matériels est en cours de finalisation, mais tout devrait être en place pour la rentrée de septembre 2017 . - Enfin, il faut savoir que les demandes d'enlèvement de voitures sont gérées par la Police Nationale sous la haute autorité du Préfet du Val de Marne.

Hervé Reicher

Lire la lettre en entierici